La marelle des croyances

Auteurs, Versions, Variantes et dates

(licence creative commons)

Le modèle de la Marelle des Croyances vise à comprendre et à modifier les croyances profondes d’une personne. Il s’agit d’un modèle conceptuel qui permet d’explorer les différentes couches de croyances qui influencent notre comportement, nos émotions et nos perceptions.

Voici une description des principales étapes de la Marelle des Croyances en PNL :

  1. Les Croyances Superficielles : Au niveau le plus extérieur de la marelle se trouvent les croyances superficielles. Ce sont des croyances générales et conscientes que nous pouvons facilement identifier. Par exemple, quelqu’un pourrait croire qu’il est bon en mathématiques ou qu’il est mauvais en communication.
  2. Les Croyances Intermediaires : En descendant dans la marelle, on trouve les croyances intermédiaires. Ce sont des croyances qui sont un peu plus profondes que les croyances superficielles et qui ont tendance à être moins conscientes. Elles peuvent avoir été formées à partir d’expériences personnelles ou d’influences sociales. Par exemple, une personne pourrait avoir une croyance intermédiaire selon laquelle elle n’est pas digne d’amour en raison de certaines expériences passées.
  3. Les Croyances Fondamentales : Les croyances fondamentales se situent au niveau le plus profond de la marelle. Ce sont des croyances profondément enracinées et souvent inconscientes qui façonnent la perception que nous avons de nous-mêmes et du monde qui nous entoure. Ces croyances ont souvent été formées dans l’enfance et peuvent avoir un impact significatif sur notre estime de soi, notre confiance en nous et nos comportements. Par exemple, une croyance fondamentale pourrait être « Je ne suis pas digne » ou « Le monde est un endroit dangereux. »

Le Processus de Changement

Déposer 6 papiers au sol en guise d’ancrage spatial

  • JE SUIS INTIMENT PERSUADÉ(E) QUE …
  • JE PENSE VRAI QUE …
  • IL EST POSSIBLE QUE …
  • JE NE SUIS PAS SÛR/SURE QUE …
  • JE PENSE FAUX QUE … 
  • MAINTENANT JE SAIS QUE …
  1. Choisissez un élément qui complète chaque phrase de manière cohérente
    • ex: je suis intimement persuadé que le soleil illumine la journée
    • il est possible que quelqu’un soit en train d’écrire un livre maintenant
    • je pense faux que tu sois un extra-terrestre
  2. Identifiez la croyance limitante
  3. Identifiez la croyance ressource (formulez-la pour la rendre puissante)
  4. Parcourez les 5 premiers lieux en prononçant la phrase définie en 1. complétée de la croyance limitante
    • ex: tout comme je suis intimement persuadé que le soleil illumine la journée, je suis intimement persuadé que <croyance limitante>
  5. Parcourez le 6è lieu en complétant par la croyance ressource

Quelques indications pour pratiquer cette technique:

  1. Identification des croyances : La première étape consiste à identifier les croyances actuelles de la personne. Cela peut se faire par le biais d’une conversation ou d’un questionnement dirigé. Les croyances peuvent être de différents types, notamment des croyances sur soi-même, sur les autres, sur le monde, etc.
  2. Évaluation des croyances : Une fois les croyances identifiées, elles sont évaluées en termes de leur impact sur la vie de la personne. On examine si ces croyances sont limitantes et si elles contribuent à des comportements, des émotions ou des résultats indésirables.
  3. Exploration des origines : On cherche à comprendre d’où viennent ces croyances. Souvent, elles ont été formées à partir d’expériences passées, d’influences familiales, sociales ou culturelles. Cette étape permet de prendre conscience des racines des croyances.
  4. Remise en question des croyances : À ce stade, la personne est encouragée à remettre en question ses croyances limitantes en se demandant si elles sont vraiment vraies et si elles sont toujours pertinentes dans sa vie actuelle.
  5. Création de nouvelles croyances : Une fois que les croyances limitantes ont été identifiées et remises en question, on travaille sur la création de nouvelles croyances positives et constructives. Ces nouvelles croyances doivent être alignées avec les objectifs et les valeurs de la personne.
  6. Ancrage des nouvelles croyances : Pour que les nouvelles croyances prennent effet, on utilise souvent des techniques de la PNL pour les ancrer profondément dans l’esprit de la personne. Cela peut impliquer l’utilisation de visualisations, d’affirmations positives, ou d’autres méthodes pour renforcer ces nouvelles croyances.
  7. Intégration et suivi : Enfin, on encourage la personne à intégrer ces nouvelles croyances dans sa vie quotidienne et à observer les changements qui en résultent. Un suivi régulier peut être nécessaire pour s’assurer que les nouvelles croyances sont solidement ancrées et continuent de produire des résultats positifs.

Il est important de noter que le processus de la Marelle des Croyances en PNL peut varier en fonction de la personne et de ses besoins spécifiques. Il est souvent pratiqué par des praticiens de la PNL qualifiés pour aider les individus à transformer leurs croyances limitantes en croyances qui favorisent la croissance personnelle et le bien-être.

Supportez les Ateliers PNL

Il est important de continuer de proposer des Ateliers PNL gratuits pour les rendre accessibles au plus grand nombre.

L'organisation des ateliers PNL représente pas mal de boulot mais vos retours nous démontrent que cela vaut la peine.

Votre support est néanmoins le bienvenu pour nous encourager à continuer 😊

cliquez hors de cette fenêtre
pour la fermer